Hommage de Frédérique Bredin, Présidente du CNC, à Jean-Pierre Marielle

192

Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a rendu hommage dans un communiqué de presse à Jean-Pierre Marielle en rappelant qu’il «incarnait un certain esprit français du cinéma, un mélange de gouaille et de raffinement. Par sa personnalité inoubliable, il a accompagné nos vies. Il avait la grâce et l’élégance de ceux qui cachent sous la facétie, une sensibilité immense. Dans «Les Galettes de Pont-Aven» de Joël Séria, dans «Quelques jours avec moi» de Claude Sautet, dans les films de Bertrand Tavernier, de «Que la fête commence»… au «Coup de Torchon», dans «Tous les matins du monde» d’Alain Corneau, Jean-Pierre Marielle a inventé un style inimitable, inclassable. Le cinéma français pleure son dernier «Grand Duc»».