Le syndicat FO-Com dénonce des «données ethniques» dans un logiciel interne de Noos

    133

    Le syndicat FO-Com dénonce, dans une lettre adressée le 1er décembre au président du câblo-opérateur Noos, la présence de «données ethniques (…) prohibées» dans un logiciel de feuilles de paye. «Nous avons eu la grande surprise de constater dans notre entreprise la présence, dans les courriers reçus individuellement par les salariés (…), de mentions erronées et vexatoires. Il relève de ces courriers des données ethniques qui sont prohibées», écrit le syndicat. Alors que l’entreprise, basée à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne) met à jour ses données informatiques dans le cadre d’un plan social en cours, les salariés ont reçu il y a quelques semaines un courrier leur demandant de corriger ou confirmer des informations les concernant, «extraites du logiciel de paye», ainsi que l’indique le courrier.