Mosley : condamnation de News Group pour atteinte à la vie privée

437

Trois ans après un scandale qui avait failli coûter sa place à Max Mosley, le tribunal correctionnel de Paris a condamné mardi à 10.000 euros d’amende la société News Group, une des sociétés de News Corporation (Rupert Murdoch), éditeur du défunt journal News of the World, pour avoir publié des photos montrant les ébats sado-masochistes de l’ex-patron de la F1. Le tribunal a relaxé le groupe des faits de diffamation, en revanche il l’a reconnu coupable d’atteinte à «l’intimité de la vie privée». L’éditeur devra en outre verser 7.000 euros de dommages et intérêt à Max Mosley, ainsi que 15.000 euros de frais de justice. L’affaire avait éclaté le 30 mars 2008 quand l’hebdomadaire, qui a cessé de paraître cet été à la suite du scandale des écoutes en Grande-Bretagne, avait diffusé sur son site Internet des extraits de cette vidéo montrant Max Mosley, 68 ans, avec cinq prostituées, se faisant dominer par des femmes vêtues d’uniformes ou du costume rayé des prisonniers. Max Mosley, fils d’Oswald Mosley, le leader des fascistes britanniques dans les années 1930, avait rejeté toute connotation nazie à la mise en scène et crié à la violation de sa vie privée. Certains avaient réclamé sa démission de la Fédération internationale de l’automobile (FIA). Il était finalement resté en fonction jusqu’en novembre 2009 mais n’avait pas brigué de nouveau mandat.