P. ROGER (Sud Radio) : «Notre grille s’inscrit dans une dynamique positive»

254

Durant toute la Coupe du monde de football jusqu’au 18 décembre, Sud Radio propose une autre façon de suivre l’événement à travers plusieurs rendez-vous portés par ses voix : Jean Jacques Bourdin, Cécile De Ménibus, Eric Naulleau, Guy Carlier, Patrick Roger, Philippe Bilger, Christine Bouillot ainsi que beaucoup d’autres personnalités de la station et invités. L’occasion de nous entretenir avec Patrick ROGER, Directeur Général de Sud Radio.

MEDIA +

Comment se porte Sud Radio dans le paysage radiophonique actuel ?

PATRICK ROGER

Depuis maintenant un an, nous réunissons près de 500.000 auditeurs par jour, selon Médiamétrie. Notre chaîne YouTube enregistre plus de 714.000 abonnés qui nous suivent quasi-quotidiennement en direct ou en replay. Notre grille s’inscrit dans une dynamique positive alors que la plupart des radios sont un peu en repli. Sud Radio est à l’offensive grâce à des contenus forts et pertinents. Jean-Jacques Bourdin nous a rejoints cette saison de 10h30 à 12h30 et apporte son regard unique qui vient s’ajouter à celui de l’ensemble de l’équipe.

MEDIA +

Même si vous n’êtes mesuré qu’une fois par an par Médiamétrie, Sud Radio fait parler d’elle…

PATRICK ROGER

C’est exact ! Nos audiences ont fortement augmenté depuis deux ans. Sud Radio enregistre aussi une augmentation de ses écoutes en direct sur le digital (+ de 30% sur un an). Ensuite, nous avons une tonalité différente autour de notre slogan «Parlons vrai». Nous avions un peu anticipé ce qui se passe aujourd’hui dans la société avec les différents clivages qui existent. Nous avons une diversité d’opinions sur l’antenne qui peut interpeller : de la gauche à la droite. Les auditeurs sentent cette proximité,  que l’on parle de leur quotidien et de leur avenir. Résultat, on a réussi à se singulariser. Il y a quelques années, on n’osait pas aborder certains sujets qui pouvaient fâcher dans les médias. Nous avons décidé de donner la parole à tout le monde mais toujours en cadrant le débat.

MEDIA +

Quel est votre cœur de cible ?

PATRICK ROGER

On vise un public mixte qui est intéressé par les débats. Ça tombe bien, on se positionne clairement comme une radio généraliste de débats.

MEDIA +

Quel a été l’impact de l’arrivée de Jean-Jacques Bourdin sur votre antenne ?

PATRICK ROGER

C’est un grand professionnel. Il est venu muscler une grille déjà solide. Plus que jamais, Jean-Jacques Bourdin a retrouvé une forme de liberté sur Sud Radio qui correspond à notre ADN. On a battu des records d’appels au standard. C’est un signe fort de recrutement de nouveaux auditeurs. On leur donne la parole. L’idée est d’avoir des témoignages pour connaître la réalité des choses.

MEDIA +

Votre grille est déjà très interactive !

PATRICK ROGER

Oui, du matin au soir, nous misons sur l’interactivité avec les auditeurs. De la matinale aux émissions de l’après-midi avec Brigitte Lahaie (14h-16h) ou encore Trina Mac-Dinh (16h-17h).

MEDIA +

Quelle difficulté rencontrez-vous aujourd’hui ?

PATRICK ROGER

Nous n’avons que 67 fréquences sur toute la France. Nous pourrions performer autrement si nous en avions davantage. Mais l’Arcom distribue des fréquences au compte-goutte et très peu nous sont attribuées. Par conséquent, on est en demande et en attente permanente.

MEDIA +

Capitalisez-vous sur le digital ?

PATRICK ROGER

Fort heureusement, les auditeurs nous écoutent progressivement via les applications. Nous faisons aussi partie des radios leaders sur les DAB+. On commence à nous écouter dans la région Nord, en Normandie, en Bourgogne et en Alsace. Il y a encore trois ans, Sud Radio n’avait pas d’auditeurs dans toute la France. Ils étaient essentiellement concentrés dans le Sud-Est, le Sud-Ouest avec un peu d’Auvergne, de Rhône-Alpes et d’Ile-de-France. Aujourd’hui, on a renforcé notre empreinte dans toutes ces régions.

MEDIA +

Allez-vous faire évoluer votre grille entre janvier et juin 2023 ?

PATRICK ROGER

Nous allons renforcer et consolider ce que nous avons mis en place en septembre dernier. Nous sommes très satisfaits de la grille actuelle.

MEDIA +

Un dernier mot ?

PATRICK ROGER

Sud Radio a accéléré son développement depuis deux ans en recrutant de nouveaux auditeurs. Éditorialement, on essaie d’aller sur le terrain pour donner la parole à la population. Nous sommes en quête de proximité totale.