Propos discriminatoires: Sud Radio met à pied l’animateur Eric Mazet

158

La direction de Sud Radio a annoncé jeudi «mettre à pied Eric Mazet» et «prendre acte» de la mise en demeure du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour «propos discriminatoires» après une émission où avait été évoqué un «lobby juif» à propos de l’affaire DSK. Eric
Mazet est remplacé par Laurence Peraud à compter de ce jeudi, a indiqué dans un communiqué la radio, qui se refuse à fournir d’autres précisions pour l’instant. La direction a décidé cette mise à pied à la suite de lincident survenu au cours de l'émission «Cardoze-Mazet : Liberté de parole», diffusée le 22 août. Sud Radio prend ainsi acte de la mise en demeure mercredi du CSA et de l’émotion que cet incident a pu provoquer, même si Michel Cardoze, co-animateur de l’émission, «a immédiatement pris ses distances, à l’antenne, avec les propos inadmissibles tenus par une auditrice», souligne le communiqué. Les dirigeants de Sud Radio ont également été convoqués devant le CSA le 7 septembre afin qu’ils«précisent les dispositions prises pour éviter, à l’avenir, des manq ements de cette nature», selon un communiqué
du CSA. Selon lui, le 22 août, l’un des animateurs de «Cardoze/Mazet, liberté de parole» a demandé aux auditeurs de répondre à la  uestion: «DSK est-il soutenu par les juifs ?», relançant ainsi un débat engagé le matin même dans une émission qui avait déjà provoqué
le dérapage d’un auditeur» lors de l’émission «Ménard en Liberté». Un auditeur avait affirmé que Dominique Strauss-Kahn était «soutenu par les juifs», estimant qu’un lobby juif aurait facilité son non-lieu à New York. Robert Ménard avait répondu qu’il ne pouvait laisser dire des choses pareilles. Mais, l’après-midi, l’animateur-journaliste Eric Mazet avait encouragé les auditeurs à appeler la station sur ce thème.