Y. LABASQUE (TFOU) : «La tendance est aux adaptations et créations originales»

214

A l’occasion du MIPTV 2019 qui se tient actuellement à Cannes, TFOU annonce le développement de trois nouvelles séries animées : «Gus, le Chevalier Minus» avec Technicolor Animation Productions,
«Imago» avec La Chouette Compagnie et Studio Reaz ainsi que «Mille Bornes, Le Défi» (titre provisoire), création librement inspirée du célèbre jeu de plateau, adaptée par JustKids (Blue Spirit Productions). Pour nous en parler plus précisément, média+ s’est entretenu avec Yann LABASQUE, Directeur de l’Unité des Programmes Jeunesse de TF1.

MEDIA +
Maintenir l’attractivité de l’offre linéaire de TFOU, est-ce votre
priorité ?

YANN LABASQUE
Bien entendu ! L’année 2018 a été solide pour notre offre jeunesse. TFOU a progressé pour la 2ème année consécutive avec 24,8% de pda sur les 4-10 ans en 2018, hors période de vacances. Au final, nous enregistrons un bilan positif à 27,1% de pda sur le dernier quadrimestre. Entre «La Pat’ Patrouille» ou «Miraculous», les
scores s’inscrivent au-dessus des 30% de pda sur cible. Notons aussi les jolies performances de «Super Wings», à destination d’un public plus jeune, mais aussi de la série «Loup» sans oublier
«Robin des bois», «Lassie» et «Oum le Dauphin» qui brassent un large public.

MEDIA +
Comment se déploie TFOU à travers les différents usages ?

YANN LABASQUE
Nous avons effectué un gros travail sur le digital gratuit depuis 2017. Les audiences ont progressé de 75% sur les rubriques jeunesse de MYTF1 (2018 vs 2017). Les contenus sont extrêmement
consommés en IPTV, généralement
sur l’écran familial du salon pour une
écoute partagée. Nos séries pré-school
disponibles en délinéarisées sont
boostées par le linéaire. Concernant
l’offre de SVOD, TFOU MAX dont
les deals de distribution ont été
renouvelés, plus de 700.000 foyers
sont aujourd’hui abonnés.

MEDIA +
Comment faites-vous évoluer l’offre de TFOU ?

YANN LABASQUE
Nous nous adressons à toutes les cibles,
mais essentiellement aux 4 -10 ans.
Nous sommes aujourd’hui capables
de travailler les reboots d’anciennes
propriétés. Cette vague était dominante
il y a 8 ans puisque les 3/4 de ce que
nous proposions étaient des remakes.
Aujourd’hui, la tendance s’est
rééquilibrée au profit de l’adaptation
et des créations originales. Nous
explorons tous les genres : du sitcom
(comédie quotidienne) comme «Ernett
et Rebecca» (52X13’ – MediaValley)
lancé en mars dernier, mais aussi des
séries d’action et d’aventure. Il n’y a
que le cartoon muet sur lequel nous
sommes moins présents.

MEDIA +
Au service de cette variété, sur quels projets travaillez-vous ?
YANN LABASQUE

Sur «Gus, le Chevallier minus» (52X11’ Technicolor Animation Production), adaptée des titres jeunesse disponibles
aux Éditions Gulf Stream, nous avons eu un véritable coup de coeur au Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil. Le développement de cette série en 3D a d’ores et déjà débuté. Pour le 2ème projet, nous préparons une création originale, «Imago» (La
Chouette Compagnie/ Studio REAZ). Il s’agit d’une comédie d’action aventure de 26X26’ où l’on suit les aventures de jeunes héros dans une version inédite des «Mille et une Nuits». Nous sommes dans un univers en 2D, où la magie tutoie la technologie. Enfin, 3ème développement avec «Mille Bornes, le défi» (titre provisoire). C’est une série de comédie, d’action, et d’émotion en
3D pour les 5-8 ans. Très librement
inspirée de l’esprit du jeu «Mille
Bornes». Produit par JustKids (Blue
Spirit Productions), l’idée est de
suivre sur 52X11’, des compétitions
automobiles sur des circuits où tous les
coups sont permis.

MEDIA +
Quelles sont les différentes séries TFOU reconduites pour une deuxième saison ?

YANN LABASQUE
Nous préparons la 2nd saison de «Monchhichi» (52X11’) à destination des 3-6 ans avec de nouveaux personnages et de nouveaux univers.
A venir, une 2nd saison de «Heidi»
(26X26’ – Studio 100 Animation) avec
des histoires inédites qui n’existent
pas dans les livres. Le curseur émotion
est important et la narration spécifique.
Dans la 1ère saison, on explorait
toute l’oeuvre de Johanna Spyri en
39 épisodes. Notons aussi le retour
d’«Oum le dauphin» (MediaValley/
Marzipan Films) pour 52X11’ en
saison 2. C’est l’une des séries qui
fonctionne le mieux chez nous car
elle s’adresse à un large public. Nous
aurons plein de nouveaux personnages
et un focus important sur le lieu de
l’intrigue, la Polynésie.

MEDIA +
Un mot sur les séries actuellement en développement ?

YANN LABASQUE
Il y a d’abord «Pfffirates» (52X11’ – Cube Creative), une comédie d’action pour les 4-8 ans dans un univers créatif autour de pirates gonflables. Autre création, «Droners» (26X26’ Cyber Groups Studio/ Supamonks Studios/ La Chouette Compagnie) autour des courses de drones. Avec «Ghostforce» (52X11’ – Zagtoon),
nous visons une cible plus jeune
avec une promesse d’action en 3D.
Ce sera aussi fort que «Lady Bug».
Techniquement, nous sommes en
début de production. Notons aussi la
mise en production de «Kikoumba»
(78X7’ – TF1 Production), une sitcom
dialoguée dans laquelle un lion se fait
défier par un animal qui veut récupérer
sa couronne.

MEDIA +
Et en matière d’adaptations ?

YANN LABASQUE
«Barbapapa» est en production avec Normaal pour une série de 52X11’. On part sur des histoires plus longues par rapport aux anciennes versions. Pour info, «Barbapapa» est une propriété
traitée chez TF1 Licences. Nous travaillons aussi sur l’adaptation de la collection de livres «Splat the cat» avec
«Splat & Harry» (52X11’ – JustKids)
sur la connivence entre 2 amis, un
chat et une souris. Nous sommes en
pré-production. Avec Depuis Edition
& Audiovisuel et Peyo Productions,
nous développons une série de 52X11’
sur «Les Schtroumpfs» avec une 3D
incroyable où l’on explore la vie de
ces personnages bleus. Egalement en
production, «Alice & Lewis», une
création originale librement adaptée
d’«Alice au pays des merveilles».
L’héroïne est très espiègle et cela nous
plaît.