CNC : «Mission: Impossible – Fallout», le succès du crédit d’impôt international

121

«Mission : Impossible – Fallout», film hors normes réalisé par Christopher McQuarrie, sixième volet de la saga éponyme, a été tourné en très grande partie en France, grâce au crédit d’impôt international, informe le CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée) dans un communiqué de presse.
Entre avril et mai 2017, des sites emblématiques de la capitale ont accueilli 36 jours de tournage. Le Palais-Royal, la Place de l’Etoile, l’Esplanade du Trocadéro, le quartier de Bercy ou encore le Marais forment les décors exceptionnels de cette super-production de la Paramount, dont l’action se déroule pendant une heure en France.
Ce tournage, qui comporte des scènes d’action et des cascades spectaculaires tournées en plein Paris, a été rendu possible grâce à une coopération avec la Mairie de Paris, la préfecture de police de Paris, le ministère de l’Economieds et le ministère des Armées.
«Le tournage de cette super-production américaine sur le territoire français montre l’efficacité du crédit d’impôt international ainsi que son impact considérable sur l’économie française, l’emploi et le tourisme !», se réjouit Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC).
Sur 123 jours de tournage, 30% ont été réalisés en France, et sur un coût global de 168 M€, Mission : Impossible – Fallout a réalisé environ 15% de ses dépenses en France.
Plus de 350 professionnels français auront formé le cœur de l’équipe pendant 4 semaines de tournage sur le territoire, qui aura mobilisé au total plus de 5.000 techniciens français.
«Ce film avec Tom Cruise est un symbole, ce sont au minimum 25 M€ de dépenses qui ont été effectuées en France : un record pour un long métrage étranger tourné en France, devant Dunkerque et Hunger Games. Les savoir-faire de l’industrie cinématographique française, et l’efficacité du crédit d’impôt nous permettent de remporter le pari de l’attractivité», ajoute Frédérique Bredin.
En 2017, les crédits d’impôt ont généré 600 M€ d’activité supplémentaire en France par rapport à 2015, avec, à la clé, la création de plus de 15.000 emplois. Un impact considérable : la France est redevenue, avec ces crédits d’impôts et tous ses autres atouts, le pays le plus attractif au monde pour les productions étrangères.