Frédérique BREDIN : « CNC Talent connaît un grand succès ! En un an, il a permis de soutenir 97 projets »

26

Frédérique BREDIN, Présidente du CNC

Le CNC, Centre national du cinéma et de l’image animée célèbre le premier anniversaire de son fonds CNC / Talent. Ce dernier a pour objectif de soutenir la création numérique. Il est doté de deux millions d’euros par an. L’occasion pour Média+ de rencontrer Frédérique BREDIN, Présidente du CNC.

media+

Pourriez-vous nous présenter le fonds CNC / Talent ?

Frédérique BREDIN 

CNC Talent est le premier fonds de soutien entièrement dédié à la création numérique. Il s’adresse aux YouTubers et aux vidéastes qui diffusent leurs œuvres sur des plateformes internet gratuites. Ce fonds comprend deux types d’aides : l’une dédiée aux vidéos (unitaires ou séries), et l’autre au développement des chaînes des créateurs. Le fonds CNC Talent est doté de deux millions d’euros par an.

media+

Ce Fonds a été créé il y a un an. Combien de personnes en ont bénéficié ?

Frédérique BREDIN 

CNC Talent connaît un grand succès ! En un an, il a permis de soutenir 97 projets. 63 ont bénéficié de l’aide aux vidéos, et 34, de l’aide aux chaînes. Ce sont de formidables projets, tous très différents. Nous avons par exemple soutenu Aude Gogny-Goubert, qui propose des portraits de femmes qui ont marqué l’histoire ; ou encore François Theurel avec sa chaîne «Le Fossoyeur de films».

media+

Comment sélectionnez-vous les bénéficiaires de ce fonds ?

Frédérique BREDIN 

Le fonds CNC Talent s’adresse en priorité à des vidéastes professionnels ou en voie de professionnalisation. Et comme pour tous les soutiens sélectifs du CNC, ces aides sont attribuées par une commission. Cette dernière est présidée par l’artiste JR qui évalue les projets reçus et sélectionne ceux qui seront soutenus ainsi que le montant accordé.

media+

Pourquoi est-ce important pour le CNC d’aider les créateurs de vidéos sur Internet ?

Frédérique BREDIN 

Le CNC a pour mission de soutenir la création. Nous soutenons le cinéma, bien sûr, mais aussi les autres industries de l’image animée comme l’audiovisuel, le jeu vidéo, la réalité virtuelle. En lançant ce fonds, j’ai souhaité ouvrir davantage le CNC aux jeunes, et soutenir une nouvelle forme de création qui a inventé son propre langage, ses propres codes. La création numérique permet également de toucher un très large public, avec des milliers, voire des millions de vues à travers le monde.