M. NARISHKIN (LIMA France/ TF1 Licences) : « La France est le 7ème plus gros marché du licensing dans le monde, ce qui représente aujourd’hui plus de 6 milliards de dollars de chiffre d’affaires retail »

89

Jeudi 13 décembre, l’antenne française de l’Association internationale du licensing (LIMA) remettait ses 1ers LIMA Awards. Lors de cette cérémonie, 9 trophées ont été décernés. L’occasion pour média + de s’entretenir avec Laurent TAIEB, président du LIMA France et Marina NARISHKIN, vice-présidente de LIMA France et directrice de TF1 Licences.

media+

Lors de cette 1ère édition des LIMA Awards, ont été remis 9 trophées pour récompenser les acteurs du Licensing. Qui sont ceux qui se sont démarqués ?

Laurent TAÏEB

Un peu plus d’un an après sa création, la branche française de l’Association internationale du licensing (LIMA) a remis ses premiers LIMA Awards, visant à récompenser les meilleures initiatives, produits et opérations des acteurs de la licence en France. Pour citer quelques noms, le jury a décerné le «Prix d’agent de l’année» à TF1 Licences. Le «Prix de licence Entertainment de l’année» à «Harry Potter», représenté par Warner Bros CP. Autres récompenses : les Coloriages animés Miraculous par Wakatoon, représenté par TF1 Licences a reçu le «Prix du produit sous licence de l’année» et Undiz le «Prix Activation retail ou promotion de l’année» avec son action Xmas Market. Enfin, nous avons remis à Dragon Ball Z un «Prix mention spéciale du jury».

media+

Qui composait le jury ?

Laurent TAÏEB

Le jury était composé d’Olivier Donval (JouéClub), Charlotte Vauzelle (Undiz), Martine Jacquet (Carrefour), Aude Steinberg (The stories), Sofiane Rahal (Actukids), Nathalie Chouraqui (Kazachok), Philippe Coen (Unifab), Mouhamath Ndiaye (NPD) et moi-même.

media+

Comment définir le LIMA? 

Laurent TAÏEB

Le LIMA vise à promouvoir et à développer le Licensing, et à mettre en avant son ampleur comme son efficacité auprès des professionnels au sens large. Les 1.000 sociétés membres présentes dans plus de 40 pays bénéficient d’un ensemble d’avantages, notamment l’accès à des programmes de formation très complets et à des événements de networking organisés partout dans le monde. Nous voulons aussi développer des formations dans les écoles car cette thématique n’est pas abordée dans les différentes formations universitaires et écoles.

media+

Que représente le licensing en France ?

Marina NARISHKIN

La France est le 7ème plus gros marché du licensing dans le monde, ce qui représente aujourd’hui plus de 6 milliards de dollars de chiffre d’affaires retail. On ne s’en rend pas toujours compte, mais l’on porte tous sur soi des produits sous licences. Le métier n’est pas encore suffisamment connu et reconnu. Tout comme il existe des CEO, il devrait exister des CLO, Chief Licence Officer. Pour des marques comme «Harry Potter» ou encore «Marvel», la stratégie licensing est faite 2 à 3 ans en amont. C’est un secteur d’activité très créatif où il faut sans cesse s’adapter et se réinventer. Le licensing est particulièrement puissant aujourd’hui dans l’univers jeunesse.