ARTE France Cinéma coproduit 4 nouveaux films

1598

Le comité de sélection d’ARTE France Cinéma réuni le 23 mars, a décidé de s’engager sur 4 nouveaux projets: 2 films français et 2 coproductions internationales. Après avoir coproduit trois de leurs films («Louise Michel», «Mammuth» et «Le grand soir»), ARTE accompagne à nouveau Gustave Kervern et Benoît Delépine dans la production et la réalisation de leur 8ème long métrage, «I feel good» (No Money Production / JD Prod (France)). Une comédie tournée dans le milieu des compagnons d’Emmaüs avec Jean Dujardin et Yolande Moreau. ARTE France accompagne également «Plaire, baiser et courir vite» (titre provisoire) (Les films Pelleas (France)) de Christophe Honoré. Jacques Tondelli habite à Paris, il est écrivain. Plus à l’ouest, du côté de Rennes, il y a Arthur Prigent. Il est étudiant, il lit et sourit beaucoup. Jacques et Arthur vont se plaire. A travers la rencontre entre cet écrivain interprétré par Louis Garrel et ce jeune homme solaire par Vincent Lacoste, Christophe Honoré évoque les sentiments contraires que les années 90 ont fait peser sur la jeunesse. Après «Le Trésor», ARTE France Cinéma suit à nouveau le réalisateur roumain Corneliu Porumboiu dans le projet de «GOMERA» (Les films du Worso et  Rouge International (France) / 42 Km Film (Roumanie) / Apache Films (Espagne)). On y retrouve le personnage de Cristi  (interprété par Vlad Ivanov) venu apprendre le Silbo, langage sifflé et codé utilisé par les autochtones de La Gomera, pour faire évader son patron et récupérer un magot. Enfin, ARTE France s’engage auprès de «Money and love» (titre provisoire) (MK Productions (France) / X Stream Pictures (Chine)) de Jia Zhangke. De 2001 à 2016, de la province de Shanxi à celle de Sichuan, 3 moments de la vie d’une femme interprétée par Zhao Tao, amoureuse d’une figure de la pègre, dans la Chine moderne.