France Bleu : les matinales seront toutes diffusées sur France 3 d’ici 2022

129

France Bleu : les matinales seront toutes diffusées sur France 3 d’ici 2022 

Les matinales d’info des 44 stations de France Bleu seront toutes diffusées simultanément sur France 3 d’ici 2022, à la suite d’une expérimentation menée depuis quelques mois, ont annoncé vendredi Radio France et France Télévisions. 

Cette initiative répond aux axes fixés par le gouvernement, dans le cadre de la réforme de l’audiovisuel public: les entreprises du service public ont été invitées à mener des projets en commun, notamment dans l’info de proximité, et France 3 doit augmenter fortement sa part de programmes régionaux. 

Dans ce cadre, France Télévisions et Radio France ont lancé une expérimentation grandeur nature en janvier, avec la diffusion en direct et en simultané des matinales de France Bleu Azur et France Bleu Occitanie, respectivement sur France 3 Côte d’Azur et France 3 Midi Pyrénées. 

Une opération dont les deux groupes ont tiré «un bilan positif», a affirmé Jean-Emmanuel Casalta, qui dirige France Bleu depuis l’an dernier. 

Elle a permis de «valider les conditions techniques et économiques» d’une diffusion simultanée, avec «un rendu télévisuel intéressant», et le tout sans dénaturer l’antenne de France Bleu pour les auditeurs, fait-il valoir. 

C’est pourquoi, Radio France et France Télévisions ont décidé de généraliser à l’ensemble du pays la diffusion des matinales de France Bleu (de 07H00 à 09H00) sur les antennes régionales de France 3, d’ici 2022. 

Pour des raisons notamment économiques et techniques, ce déploiement se fera au rythme d’une dizaine de matinales par an, à partir de septembre 2019, ont précisé les deux groupes dans un communiqué. 

Dès la rentrée prochaine, deux autres stations de France Bleu diffuseront donc leurs matinales sur France 3 : celle de France Bleu Nord (doyenne des stations de France Bleu) sera reprise sur France 3 Nord-Pas-de- Calais, et France Bleu Creuse sur France 3 Limousin. 

Un choix, entre France des villes et France des campagnes, qui symbolise bien selon Jean-Emmanuel Casalta la mission de France Bleu : «couvrir l’ensemble du territoire, au plus près des citoyens». 

Côté finances, c’est France Télévisions qui prendra à sa charge l’ensemble des coûts additionnels entraînés par ce projet. France 3 (qui compte une vingtaine d’antennes régionales) devra notamment adapter ses zones de diffusion au découpage du réseau de France Bleu, tandis que France Bleu devra doter ses stations d’équipements de télé. 

Chacun trouve à y gagner: France 3 va pouvoir renforcer ses programmes de proximité tandis que France Bleu y trouvera un nouveau public, en plus des auditeurs et internautes, se transformant ainsi un peu plus en un «média global», à l’image de franceinfo, modèle de coopération entre Radio France et France Télévisions.