Le gendarme allemand de la concurrence place l’américain Amazon sous surveillance renforcée

43

Le gendarme allemand de la concurrence a annoncé mercredi avoir placé l’américain Amazon sous surveillance renforcée, en vertu d’une loi de 2021 étendant ses pouvoirs face aux géants du net.

Après une enquête de plusieurs mois, l’Office fédéral anti-cartel a indiqué dans un communiqué avoir déterminé que le groupe Amazon était une entreprise détenant une «importance primordiale pour la concurrence sur les marchés».Le régulateur peut «désormais prendre des mesures contre des pratiques anticoncurrentielles spécifiques» d’Amazon, a indiqué l’institution, sans préciser la nature de ces pratiques.

L’Office anti-cartel applique une loi entrée en vigueur l’an dernier, qui renforce ses pouvoirs face aux entreprises, essentiellement numériques, dominant leur marché.Elle permet notamment de prendre des mesures immédiates pour empêcher certaines pratiques anticoncurrentielles.

Seule condition: que l’entreprise soit considérée en situation d’«importance primordiale pour la concurrence sur les marchés».

C’est le cas pour Amazon, selon l’Office anti-cartel: «Amazon, grâce sa plateforme commerciale, occupe une position stratégique et centrale dans le commerce en ligne en Allemagne», justifie-t-il dans son communiqué. Le groupe américain, qui détient «une part de 70%» sur le marché du commerce en ligne, exerce lui-même une «activité de vente» de ses propres produits sur sa plateforme, et concurrence donc les autres vendeurs.

Il dispose par ailleurs «de ressources considérables» en matière de «données» des entreprises concurrentes, ce qui lui donne un avantage disproportionné.

Amazon peut donc «contrôler l’accès des autres entreprises», ses propres concurrentes, à sa plateforme, et donc «influencer considérablement» leur «succès commercial».

Au cours des derniers mois, Alphabet, la maison mère de Google, et Meta, qui gère Facebook, ont eux aussi été mis sous surveillance renforcée par le régulateur allemand qui a constaté leur «importance primordiale».

Avec cette loi, l’Allemagne fait figure de pionnière dans la lutte contre les pratiques anti-concurrentielles des géants du numérique en Europe. Elle s’inscrit dans un contexte d’offensive contre les géants américains du numérique ces dernières années partout en Europe.