Orange Cyberdefense /Gatewatcher: 1er partenariat stratégique entre prestataires qualifiés par l’ANSSI

137

Pour la 1ère fois, deux sociétés qualifiées – PDIS « Prestataire de détection des incidents de sécurité » pour Orange Cyberdefense et Visa de Sécurité pour la qualification élémentaire du système de détection Trackwatch édité par Gatewatcher – par l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) établissent un partenariat stratégique au service de la sécurité des Opérateurs d’Importance Vitale (OIV) et Opérateurs de Services Essentiels (OSE).

Dans le cadre de cet accord, les entreprises clientes bénéficient des expertises conjointes des deux entités pour apporter, «en toute confiance», le meilleur niveau de protection, détection et réaction aux cyberattaques. Orange Cyberdefense, leader français de la cybersécurité en France, intègre les sondes Trackwatch, éditées par Gatewatcher, dans ses services de supervision au cœur de ses 10 Security Operations Centres (SOC) dans le monde. Déjà déployé chez plusieurs clients d’Orange Cyberdefense, le système de détection de Gatewatcher permet d’identifier les menaces les plus complexes. «Cette alliance entre partenaires de confiance offre une réponse de pointe aux besoins des entreprises stratégiques pour sécuriser leurs actifs essentiels en conformité avec les législations françaises et européennes», souligne Michel Van Den Berghe, CEO d’Orange Cyberdefense.

«La cybersécurité, c’est avant tout l’innovation au service de la défense de nos clients : l’association des équipes d’Orange Cyberdefense et de l’expertise de Gatewatcher dans la détection des menaces les plus avancées s’inscrit au cœur de ces enjeux», déclare Jacques de La Rivière, président de Gatewatcher. «Les deux partenaires mettent en œuvre une expertise commune autour de l’orchestration de la chaîne de détection et développeront conjointement des marqueurs de compromission pour la protection des systèmes d’information et des systèmes industriels», précise le Groupe Orange dans un communiqué de presse.