BeIN Sports, diffuseur de l’Euro-2020, promet un «dispositif exceptionnel»

33

Des matches commentés sur site «dans la mesure du possible», une armée de consultants prestigieux, des retransmissions innovantes… BeIN Sports a dévoilé mardi son dispositif pour l’Euro-2020 qu’il diffusera en intégralité, avec l’espoir de doper son nombre d’abonnés. Le bouquet payant quatari retransmettra les 51 rencontres organisées du 11 juin au 11 juillet dans onze pays, dont 28 en exclusivité, TF1 et M6 se partageant 23 matches en clair. La chaîne beIN Sports 1 sera entièrement dédiée à la compétition, a souligné lors d’une visioconférence Florent Houzot, le directeur des antennes de beIN Sports France. Covid-19 oblige, si le match d’ouverture (Italie-Turquie) et les trois matches des Bleus seront commentés sur site, les autres rencontres de la phase de poules le seront depuis les locaux franciliens de la chaîne «afin d’assurer la sécurité» des équipes, a-t-il précisé. «A partir des huitièmes de finales, nous essaierons dans la mesure du possible (…) d’être sur site pour couvrir l’ensemble» des matches.Parmi les six duos de commentateurs mobilisés, on retrouve notamment Christophe Josse – Daniel Bravo, Benjamin da Silva – Omar da Fonseca et Jean-Charles Sabbatier – Patrick Guillou. En plateau, Arsène Wenger, Marcel Desailly, Luis Fernandez, Jean-Pierre Papin, Sonny Anderson, Laura Georges et Louisa Necib composeront la liste des consultants tandis que Claire Arnoux, Vanessa Le Moigne, Florian Genton et Darren Tulett assureront la présentation des émissions, parmi lesquelles les rendez-vous d’avant match (Club Euro) et de fin journée (Euro Show). La chaîne va aussi échauffer les téléspectateurs avant la compétition en proposant notamment une quotidienne à 19h, beIN Bleus, à partir du 26 mai, premier jour de rassemblement des Bleus, et des rediffusions de matches historiques de l’équipe de France. Sur beIN Sports Max 4, les abonnés pourront profiter du «signal pure live» retranscrivant «l’ambiance» dans les stades et suivre «deux heures avant le coup d’envoi le départ des équipes depuis les hôtels», l’entrée dans les vestiaires, etc. Sur beIN Sports Max 5, certains matches seront commentés de manière interactive par les youtubeurs et figures de l’e-sport, Bruce et Brak, à l’instar de ce qui se fait sur Twitch.Des pastilles vidéos et des lives sur les réseaux sociaux sont également au programme. Comme pour l’Euro-2016 ou le Mondial-2018, beIN Sports devrait «évidemment» à nouveau franchir «un cap en termes de notoriété, d’abonnés», a estimé M.Houzot, sans donner de chiffres.