P.G. LEDAN (W9) : «L’île de la Tentation» répond à deux enjeux : c’est un événement et le format a un potentiel en digital»

411

Retour de «L’Île de la Tentation», ce jeudi à 21h00 en Prime Time sur W9. Produit par Banijay, le programme culte des années 2000 revient dans une nouvelle mouture. Détails et explications avec Pierre Guillaume LEDAN, Directeur des Programmes de Flux de W9.

media+

Pourquoi avez-vous décidé de relancer «L’Île de la Tentation» ?

Pierre Guillaume LEDAN

Il s’agit d’un programme culte qui possède une forte aspérité. Le format fait d’ailleurs un grand retour sur 12 territoires, notamment en Europe et aux USA. Depuis quatre ans, «L’Île de la Tentation» fait les beaux jours de Canal5 en Italie avec des scores pharaoniques proches des 4 millions de téléspectateurs en première partie de soirée. Cette année, le programme est notamment revenu en Hollande sur RTL5 et en Allemagne sur RTL. Quand le producteur est venu nous présenter le programme, la question de sa relance s’est vraiment posée.

media+

Quelles ont été vos interrogations avant de commander une nouvelle version? Le programme dégageait une image sulfureuse à l’époque…

Pierre Guillaume LEDAN

C’est un programme qui crée l’événement. Il a aussi ce côté un peu croustillant que l’on aime parfois sur W9. On s’est rendu compte qu’il y avait une autre façon de raconter l’histoire. La mécanique originelle est conservée. Il y a juste quelques nouveautés qui rendent l’expérience encore plus forte et sincère. Dans les discussions avec la production, nous voulions 5 couples ayant 5 histoires à raconter, à un moment clé de leur vie de couple. La vingtaine de «célibataires» qui participent à cette émission cherchent eux l’amour. Ils ont donc de vraies connexions possibles avec les personnes en couple.

media+

Comment le choix de l’animatrice Julie Taton s’est-il imposé ?

Pierre Guillaume LEDAN

Nous recherchions une animatrice ayant de l’expérience. Julie Taton a déjà une belle carrière en France et en Belgique où elle travaille entre autres sur «L’amour est dans le pré». Elle est capable d’avoir une bienveillance et le ton juste vis-à-vis des participants, notamment lors du feu de camp qui peut être un moment délicat.

media+

Sur le marché des formats, où en est le phénomène des «revivals» ?

Pierre Guillaume LEDAN

Les grandes marques restent puissantes. Il est toujours difficile de créer de nouvelles franchises. Parfois, un très bon lifting peut faire revenir une marque. En réalité, sur W9, c’est la première fois que nous proposons cela. Cette nouvelle écriture nous a convaincus. Et «L’île de la Tentation» répond à deux enjeux : c’est un événement et il a un potentiel en digital. Rappelons que la consommation en replay de nos programmes est très importante. W9 est leader dans ce domaine. 

media+

La téléréalité reste-t-elle le genre phare sur W9 ?

Pierre Guillaume LEDAN

La téléréalité d’Access Prime Time est un genre qui marche très fort sur W9. «Les Marseillais : Asian Tour» réalisent en effet une saison historique avec près de 100.000 téléspectateurs de plus que la saison précédente. Ce programme est un feuilleton générationnel qui se consomme comme une sitcom. Suivra «Moundir et les apprentis aventuriers» pour sa 4ème saison dès le 13 mai à 18h55. Mais nous développons beaucoup de choses dans le divertissement musical et d’humour. Nous venons aussi de commander de nouveaux numéros des «100 vidéos qui ont fait rire le monde entier» animés par Issa Doumbia en Prime. Avec ce dernier, nous travaillons sur d’autres projets.